Cet accessoire vestimentaire qui marque votre appartenance à un hedge fund

eFC logo

Je me rappelle le rite d’entrée dans le monde du hedge fund. Lorsque j’ai enfin appris que c’était bon. Quand je suis officiellement devenu l’un des maîtres de l’univers. Pas à l’issue de mon premier deal, ni à la fin de ma première année.

En fait, c’est le moment où on m’a donné ma première polaire sans manche.

Ça n’était pas non plus une vieille polaire sans manche. Celle-là portait le logo de la boîte. Je n’avais jamais remporté de master de golf auparavant, mais j’imagine que la sensation doit être assez similaire à la remise de la fameuse veste verte..

D’une certaine façon, le port de la polaire sans manche est incontournable pour les employés en buy-side. Je ne sais ni pourquoi, ni comment on en est arrivé là, mais c’est maintenant le symbole par excellence du hedge fund. Et malgré cela, ma première réaction, quand je l’ai eue, a été de me dire : « oh non, pas ça ! ». En toute franchise, je n'ai rien d'une icône de la mode. Et je ne suis pas non plus une référence en matière de dernier cri. La meilleure description de mon style vestimentaire se rapprocherait plutôt du bobo chic... sans le chic. Je ne suis donc pas vraiment en mesure dire ce qui est à la mode, mais je sais ce qui n’y est pas ! Comme une polaire sans manche, par exemple ! En fait, c’est comme pour les Masters de golf…Ce n’est pas un hasard si on voit peu de golfeurs en veste verte en dehors d’Augusta !

La polaire en hedge fund : un confort surprenant

C’est drôle quand même de voir à quel point on peut être totalement déconnecté de la mode et pourtant s’avérer réticent à porter quelque chose qui nous paraît hors mode. Et bien sûr, je ne fais pas exception à la règle. Tout allait bien dans ma vie, même si je n’avais jamais porté de polaire auparavant. Je ne voyais pas l’intérêt de changer quoi que ce soit. Jusqu’au jour où…

Je n’ai jamais eu froid au bureau. Mais un jour, j’étais frigorifié. Je n’étais peut-être pas suffisamment couvert par rapport à la température extérieure… Ou je couvais quelque chose… Ou quelqu’un avait mis la clim à fond. Quelle qu’en soit la raison, j’avais froid. J’ai bien essayé de boire du thé, mais rien n’y faisait. Devant l’absence d’alternative, je me résignais à enfiler cette fameuse polaire. La première appréhension s’est vite transformée en pur plaisir. J’étais surpris de constater à quel point c’était confortable. Les polaires sans manche tiennent vraiment chaud, tout en vous épargnant les bras façon Bibendum contrairement aux sweat-shirts ! Sans oublier qu’elles présentent un atout majeur : elles sont parfaites pour cacher les taches sur la chemise après le déjeuner !

Je ne porte pas ma polaire tout le temps, et jamais hors du bureau… pas besoin d’afficher à la vue de tous l’identité de mon employeur. Mais j’avoue avoir beaucoup évolué quant au confort qu’elle peut apporter. Peut-être devrais-je envisager de l’accessoiriser, avec une banane par exemple ??? Ce pourrait être les prémices d’une nouvelle tendance après tout…

Margin of Saving a été créé par un analyste en poste dans un hedge fund de plusieurs milliards de dollars pour aider ses lecteurs à apprendre comment investir et économiser.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close