Pourquoi les banquiers de Credit Suisse ne devraient pas s’attendre à de gros bonus cette année

eFC logo
Pourquoi les banquiers de Credit Suisse ne devraient pas s’attendre à de gros bonus cette année

Il n’y a pas que chez Bank of America qu’il faut se préparer à une session de bonus décevante cette année. Avec chaque semaine qui passe, les banquiers et traders de Credit Suisse aussi voient s’effriter inexorablement leurs espoirs de bonus.

Le dernier coup porté aux espérances de bonus chez Credit Suisse est apparu au grand jour en fin de semaine dernière : la banque sera dans le rouge au quatrième trimestre 2020. En cause, l’augmentation de provisions – pour un montant de 850 millions de dollars, afin de couvrir des litiges liés à des créances hypothécaires résidentielles titrisées datant de la crise financière.

Credit Suisse doit annoncer ses résultats du quatrième trimestre le 18 février, et c’est à cette période qu’elle révélera les bonus de cette année. Si la banque suisse n’a pas explicitement fait le lien entre cette nouvelle provision de 850 millions de dollars et une réduction des sommes globales affectées aux bonus, c’est tout de même une raison de plus qui pourrait motiver ses banquiers à tempérer leurs attentes. – En novembre déjà, Credit Suisse avait alerté sur une dépréciation de 450 millions de dollars sur la valeur de sa participation dans le hedge fund York Capital Management. A la suite de cette annonce, son CEO Thomas Gottstein avait accordé une interview au Financial Times et déclaré « de manière générale, il faudra s’attendre à une baisse des bonus cette année » pour des raisons de « solidarité et de responsabilité sociale ».

Ces implacables coups au moral font suite à un troisième trimestre loin d’avoir été exceptionnel pour Credit Suisse en raison de sa faible activité trading macro. Toutefois, la banque indiquait la semaine dernière que sa banque d’investissement – qui comprend aujourd’hui l’activité Global Markets, « avait poursuivi ses performances » au quatrième trimestre, avec des revenus en hausse de 15% sur un an.

Si Credit Suisse ne verse pas de bonus exceptionnels, comment sera-t-elle en mesure de retenir ses personnels ? La banque suisse a récompensé 150 personnes par le biais de promotions au grade de managing director mi-décembre. Elle distille également une vague d’optimisme : « nous avons l’impression que le marché vient à nous, » déclarait Brian Chin, directeur de la banque d’investissement, lors des journées investisseurs de décembre. « L’année prochaine sera sans doute plus favorable à notre business mix. » 

Crédit photo : Crissy Jarvis sur Unsplash 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...