Les conseils d’un VP de Morgan Stanley pour optimiser les CV de jeunes diplômés postulant en finance

eFC logo
Les conseils d’un VP de Morgan Stanley pour optimiser les CV de jeunes diplômés postulant en finance

Si vous êtes étudiant désireux de candidater pour un poste de jeune diplômé en banque d’investissement et que rien ne se passe, Mark Ross, desk strat à l’échelon vice president chez Morgan Stanley à New York dévoile quelques conseils précieux.

Mark Ross – qui dirige parallèlement une société de conseil en carrières pour les jeunes diplômés – notait récemment lors d’un webinaire sur LinkedIn que les candidats à des postes en banque se comptent par milliers, et que les recruteurs des banques n’ont tout simplement que très peu de temps pour traiter toutes ces candidatures.

C’est pourquoi, ajoutait-il, la plupart des candidatures restent ignorées – et ce peut effectivement être très stressant pour des étudiants qui envoient des dizaines, voire des centaines de CV sans avoir la moindre idée de leurs erreurs.

Heureusement, il précisait aussi qu’il est finalement assez facile de faire en sorte que votre CV soit vu et sélectionné. Pour y parvenir, mettez-vous dans la peau des recruteurs.

Ce que les recruteurs recherchent lorsqu’ils parcourent les piles interminables de CV d’étudiants au même format standardisé, avec une expérience professionnelle (petits boulots, stage moyen peut-être aussi) et un parcours universitaire comparables, ce sont les éléments qui leur montreront si les candidats seront « un poids ou une aide » à court terme, souligne Mark Ross. – Et ce qu’ils cherchent vraiment, c’est quelqu’un capable « d’apporter immédiatement une valeur ajoutée à l’équipe. »

Pour cette raison, il suggère de démarrer votre CV par quelques phrases résumant ce que vous avez fait, afin de montrer que vous avez déjà les compétences requises par le poste.

Cela paraît simple, mais ça ne l’est pas. D’abord, cela nécessite de préparer un CV sur mesure pour chaque poste auquel vous candidatez. « Même pour un stage ou un poste au bas de l’échelle, il est essentiel de se concentrer avec précision sur ce que le poste implique, » conseille Mark Ross. Ensuite, cela présuppose que vous êtes vraiment capable de démontrer les compétences recherchées à travers des projets sur lesquels vous avez travaillé auparavant.

A titre d’exemple, Mark Ross suggère ceci : si vous candidatez à un poste en évaluation financière dans une banque d’investissement, vous pourriez mentionner dès les premières lignes que vous avez passé du temps à utiliser Python pour développer un moteur de risque pendant votre temps libre (en supposant bien sûr que vous l’ayez vraiment fait). Dès qu’un recruteur en banque verra cela, « il sortira immédiatement votre CV de la pile », dit-il.

Ajouter ce type d’informations sur vos compétences au tout début de votre CV fera toute la différence, poursuit-il. Il faut pourtant sélectionner soigneusement les compétences en question : vous ne mettrez pas en avant vos projets Python si vous postulez à un job en banque de financement où il est plus important de savoir préparer un flux de trésorerie actualisé (même si vous pouvez mentionner Python plus bas dans votre CV - du fait que les banques attendent de plus en plus des juniors qu’ils sachent coder).

Dans les faits, tout cela vient réduire un peu plus le temps libre des étudiants : parallèlement aux études et aux candidatures, il vous faut des projets intéressants, démontrant ce que vous pouvez faire de pertinent dans la perspective du poste que vous visez en fin d’études. Oui, c’est un problème, mais Mark Ross est catégorique : ça marche.

Crédit photo : Daniel Olah sur Unsplash 

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close