Quelle banque rejoindre pour avoir les meilleures conditions de travail ?

eFC logo
Quelle banque rejoindre pour avoir les meilleures conditions de travail ?

Si vous êtes analyst en division banque d’investissement, travaillant sur des deals M&A et des levées de fonds tout en aspirant à une vie tranquille, peut-être devriez-vous postuler chez…Rothschild.

C’est que laisse supposer la dernière version de l’enquête de Wall Street Oasis sur les horaires de travail, qui prend en compte les réponses de 475 ‘professionnels du secteur bancaire’ consultés entre les 24 et 29 mars dernier. Les résultats de l’enquête sont loin d’être indiscutables : aucune banque n’a cumulé plus de 25 réponses, et Rothschild et UBS n’en ont comptabilisé respectivement que 12 et 14. Dans la même veine, les analysts de première année ont généralement les semaines les plus longues, mais la proportion d’analysts de première année ayant répondu varie largement d’une banque à l’autre (assez faible chez Rothschild mais relativement élevée chez JPMorgan).

Toutefois, les résultats donnent une (très) vague idée de la qualité de vie que l’on peut attendre en fonction de chaque banque.

Les questions de Wall Street Oasis portaient sur la réalité à laquelle sont confrontés les répondants dans plusieurs domaines : le nombre d’heures de sommeil par nuit ; le pourcentage d’entre eux travaillant plus de 90 heures par semaine ; celui de ceux travaillant plus de 100 heures par semaine ; ou encore combien d’entre eux, toujours en pourcentage, se couchent à 2 heures du matin ou plus tard. Nous avons compilé les résultats et identifié la position de chaque banque par rapport à chacune de ces variables pour parvenir au résultat final ci-dessous. Plus le score est faible, mieux la banque se classe par rapport à ses concurrentes.

Rothschild par exemple, arrive première sur la moyenne des heures de sommeil (6), le pourcentage de répondants travaillant plus de 90 heures par semaine (8%) et le pourcentage de ceux travaillant plus de 100 heures par semaine (aussi 8%).

Rothschild nous confiait la semaine dernière avoir défini une politique visant à protéger les week-ends, afin de « permettre à nos collègues d’organiser leur temps libre à l’avance, tout en étant assurés que leurs engagements ne seront pas remis en cause à la dernière minute pour des motifs de travail. » En France, cette politique stipule que la journée se termine au plus tard à 20 h en semaine et que les week-ends ne sont pas travaillés.

Houlihan Lokey, qui prend la deuxième place sur les critères de qualité de vie cités plus haut, a accordé la semaine dernière à ses analysts une prime de 10k $ - soit un peu plus de 8 000 €, et la possibilité de choisir un forfait vacances. Elle a également annoncé vouloir éviter le travail au-delà de minuit.

Dans les résultats publiés avant cette dernière partie de l’enquête, Wall Street Oasis laissait entendre que la qualité de vie des banquiers juniors s’améliorait avec la séniorité. Si les analysts de première année travaillent en moyenne 82,5 heures par semaine et se couchent à 1 h 32 du matin, ceux de troisième année travaillent en moyenne 80 heures par semaine et se couchent à 1 h 13 du matin. Au moins, il y a de l’espoir…

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...