Ce trader français de 30 ans au top en Europe

eFC logo
Ce trader français de 30 ans au top en Europe

Les banquiers d’investissement juniors rament pendant des années au fil d’une carrière toute tracée, mais il est bien connu que pour un trader de talent, la progression peut être fulgurante. Et pourtant, même à l’aune des standards établis par certains des prodiges européens du trading les plus exceptionnels, Hamza Lemssouguer ne cesse d’impressionner.

En 2013, Hamza Lemssouguer était étudiant en mathématique et statistique à l’Ecole Polytechnique. Cet été-là, il l’a passé en stage au desk crédit structuré de Goldman Sachs à Londres ; mais plutôt que de revenir chez Goldman l’été suivant, il a rempilé pour un autre stage de cinq mois, chez Credit Suisse cette fois, avant d’intégrer cette même banque une fois diplômé un an plus tard, en 2015.

Quatre ans seulement après la fin de ses études, alors que ses pairs en banque d’investissement n’étaient encore qu’associates de deuxième année, Hamza Lemssouguer prenait la tête du trading crédit à haut rendement pour l’Europe chez Credit Suisse.

Bloomberg expliquait récemment les raisons de ce succès : en 2020, le desk haut rendement d’Hamza Lemssouguer a généré environ 220 millions de dollars, soit 5,5% de l’ensemble des revenus de trading fixed income de la banque pour l’année. « Sa capacité à comprendre la psychologie et la tolérance au risque des participants au marché, et à évaluer la liquidité dans ce contexte a été à l’origine de l’une des meilleures années dans l’histoire du desk trading, » - tels sont les termes utilisés par Credit Suisse pour parler d’Hamza Lemssouguer dans une présentation que Bloomberg a pu consulter. « Il a été essentiel dans la visibilité et la capacité de prise de risque du groupe, et a introduit des process rigoureux pour la gestion des investissements et du risque. »

Le succès semble lui avoir valu quelques ennemis et Bloomberg laisse entendre qu’Hamza Lemssouguer aurait fait l’objet de plaintes, sans qu’aucune d’entre elles n’aboutisse ou ne s’avère fondée – certaines provenant de hedge funds qui auraient accusé des pertes à la suite de ses transactions. Selon des sources internes, il ne s’agirait que de simples rancœurs face à un succès bien mérité.

A tout juste 30 ans, Hamza Lemssouguer se débrouillerait aujourd’hui seul après la volte-face de Credit Suisse : aujourd’hui réticente au risque, la banque suisse est revenue sur sa promesse de soutenir son hedge fund, un engagement pris afin d’éviter qu’il ne soit débauché par Citadel. Le nouveau fonds d’Hamza Lemssouguer – Arini Credit Strategies – devrait être lancé dans les tout prochains mois. Jeysson Abergel, autre trader français actuellement chez BlackRock, serait susceptible de le rejoindre. D’autres jeunes traders crédit ambitieux y verront peut-être l’occasion de peaufiner leur CV…

Crédit photo : Bill Jelen sur Unsplash

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...