Pour savoir comment gérer votre stage en banque, laissez-vous guider par les stagiaires de l’an dernier

eFC logo
Pour savoir comment gérer votre stage en banque, laissez-vous guider par les stagiaires de l’an dernier

Juin est là, c’est le moment. Alors que les banquiers reprennent plus ou moins péniblement le chemin des bureaux, les stagiaires en banque s’apprêtent à aborder leurs jobs d’été – en présentiel (Goldman/JPM), à distance (Barclays) ou en mode hybride (quasiment partout ailleurs).

Avec un peu de chance, l’été qui vient pourrait bien être le plus simple à gérer depuis des années pour les stagiaires qui espèrent convertir leur stage en banque en poste à temps plein. Partout dans le monde, les banques ont désespérément besoin d’embaucher de nouveaux juniors et demandent aux jeunes diplômés de cette année de commencer plus tôt. Dans ce contexte, la probabilité pour les stagiaires 2021 de voir leur stage générer une offre apparaît bien plus élevée qu’à l’habitude – surtout s’ils peuvent démarrer rapidement.

Avertissement aux stagiaires toutefois : une offre d’emploi à l’issue de leur diplôme ne va pas de soi. Nous avons consulté des stagiaires qui plutôt bien réussi l’an dernier – tous à distance – sur leur façon de procéder. Voici leurs conseils…

Familiarisez-vous avec Excel et PowerPoint avant le stage

Vous les utiliserez beaucoup, et vous n’aurez aucune chance de vous familiariser avec ces deux logiciels pendant le stage, indique un stagiaire en activités de marché qui a très bien réussi.

Soyez paré pour le multitâches

« S’il y a une chose que j’ai dû apprendre très vite durant mon stage à distance, c’est bien le multi-tâches, » raconte un stagiaire intégré à l’équipe IBD d’une banque américaine l’an dernier, ajoutant que cela avait été son point fort. Un autre stagiaire souligne que les petites missions peuvent vite s’accumuler pour qui n’a pas l’habitude de jongler avec des délais très courts.

Profitez-en pour réseauter le plus possible, surtout si vous êtes en activité de marché

« Il faut réseauter au maximum, » raconte un futur analyst vente et trading dans une banque nord-américaine. Et en particulier si votre stage se passe en ligne. « Vous n’aurez pas la possibilité de tomber par hasard sur vos collègues au bureau : c’est à vous d’être proactif pour entrer en contact et organiser des rencontres virtuelles. »

Réseautez avec des équipes hors de votre champ d’action

En banque, toutes les équipes n’ont pas forcément les moyens de recruter des stagiaires à temps plein. Pour vous assurer de recevoir une offre à plein temps, il peut donc être nécessaire de vous créer une visibilité auprès des autres équipes que celle à laquelle vous êtes affecté. « Trouvez le temps d’entrer en contact avec les autres équipes et les gens extérieurs à votre cercle immédiat, » confie un futur analyst dans une banque japonaise. « C’est l’une des démarches à prioriser durant votre période de stage si vous voulez optimiser vos chances de recevoir une offre pour un poste fixe à l’issue de vos études. » Assurez-vous que les membres de vos équipes soient bien informés des créneaux que vous réservez au réseautage.

Posez des questions utiles durant vos réunions de réseau

Un autre futur analyst dans une banque japonaise raconte lui aussi avoir fait le nécessaire pour se ménager de brefs entretiens avec des analysts et associates d’autres équipes que la sienne. « Pour moi, le point clé était de toujours poser des questions utiles, » précise-t-il. « Je préparais ces entretiens en amont, en faisant des recherches et en consultant leurs profils LinkedIn respectifs pour faire bonne impression. »

Contactez des banquiers seniors le plus tôt possible pour réseauter en ligne avec eux

Un autre stagiaire, qui intègre une banque britannique cet été, conseille aux nouveaux d’exploiter au mieux la possibilité de cafés virtuels lorsqu’ils travaillent à distance. Y compris de cibler des banquiers très seniors, même dans d’autres équipes : « Quasiment personne ne déclinera une proposition pour une discussion Zoom de 15-20 minutes, » raconte-t-il. Idéalement, le plus tôt dans le stage sera le mieux : « les agendas des seniors ont tendance à se remplir très vite et très à l’avance. »

Ne vous plaignez pas des horaires

Après la succession de récriminations autour du temps de travail en début d’année, on pourrait supposer que personne n’en voudrait aux stagiaires s’ils venaient à grincer des dents quand leurs journées de travail se transforment en soirées, puis en nuits de travail. Loin de nous l’idée de soutenir que qui ce soit doive travailler jusqu’à l’épuisement ; pourtant, les stagiaires de l’an dernier lancent un avertissement pour qui ne se donnerait pas autant qu’il le peut. « Travaillez le temps qu’il faut, et le plus possible, » commente l’un d’entre eux, indiquant avoir travaillé régulièrement jusqu’à 11 heures du soir pendant la seconde moitié de son stage.

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...