Les énormes hausses de salaire chez Goldman Sachs de bon augure pour les juniors

eFC logo
Les énormes hausses de salaire chez Goldman Sachs de bon augure pour les juniors

À en juger par les dépenses de rémunération de Goldman Sachs, les banquiers d’investissement juniors sont à l’aube d’une hausse exceptionnelle des bonus à venir en août.

Goldman a publié hier ses résultats du deuxième trimestre 2021. Il en ressort une progression de 47% des dépenses liées aux rémunérations et avantages sociaux pour la première partie de cette année par rapport au premier semestre 2020, alors que les effectifs n’ont augmenté que de 4,3% sur la même période.

Les banquiers d’investissement surchargés de travail chez Goldman en seront sans doute les premiers bénéficiaires. Lors de la présentation d’hier, Goldman indiquait avoir enregistré au deuxième trimestre le deuxième meilleur résultat de son histoire pour un trimestre en termes de revenus nets générés par ses banquiers d’investissement – le meilleur restant celui du premier trimestre 2021.

Sur un an, les revenus de l’activité M&A de Goldman ont augmenté de 62% au premier semestre, tandis que les revenus ECM progressaient de 96%. Les revenus des marchés de capitaux de dette (DCM) n’ont pour leur part enregistré qu’une modeste hausse de 16%.

Du côté des vendeurs et traders de Goldman, les résultats sont moins impressionnants que ceux records de l’an dernier : les revenus Fixed Income Currencies and Commodities (FICC) ont chuté de 14% au premier semestre et les revenus actions sont en hausse de 16%.

Contrairement à la majorité de ses concurrentes, Goldman n’a pas augmenté les salaires de ses banquiers d’investissement juniors suite aux récriminations sur les horaires de travail. Elle a préféré indiquer qu’elle comptait augmenter les bonus des analysts en août et récompenser les semaines de 100 heures par une augmentation de la rémunération annuelle totale (la fameuse PATC propre à Goldman) plutôt que par une hausse des salaires.

Au premier semestre 2021, la rémunération moyenne par tête chez Goldman Sachs était de 277k $, soit près de 235k €, contre 167k € pour les six premiers mois de 2020.

Goldman a déclaré hier que le pipeline de deals en banque d’investissement à la fin du deuxième trimestre était en hausse sensible par rapport à la fin 2020 et la fin du premier trimestre 2021, laissant supposer qu’il lui faudrait aussi mettre la main à la poche pour retenir les juniors pressentis pour travailler sur les deals à venir.

JPMorgan a également publié hier ses résultats du deuxième trimestre. Les dépenses de rémunération en banque de financement et d’investissement ont baissé de 10% sur un an au deuxième trimestre, et progressé de 13% sur l’ensemble du premier semestre.

Nathan Risser spent 2.5 years as an analyst at Goldman Sachs' London office before leaving in May 2021.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...