Un associate en banque d’investissement sacrifie près de 350k € et des semaines de 80 heures pour des mèmes…

eFC logo
Un associate en banque d’investissement sacrifie près de 350k € et des semaines de 80 heures pour des mèmes…

On a beaucoup parlé l’an dernier des « meme stocks », ces actions comme Gamestop ou AMC, objets de buzz sur les réseaux sociaux ; mais peut-on vraiment envisager une carrière entière fondée sur l’humour des mèmes ? Il semblerait que Mark Moran, ancien de Centerview Partners, fasse tout pour le savoir. Il vient d’être recruté pour devenir le visage public de Litquidity, un compte Instagram « satirique sur le secteur de la finance, qui poste des mèmes sur les réseaux sociaux, » mais qui semble aussi à l’occasion avoir de bons tuyaux sur des thématiques importantes, en particulier autour des salaires des banquiers juniors.

Mark Moran a pris de l’ampleur après son départ de Centerview, qu’il a quitté pour participer à une émission de téléréalité répondant au doux nom de « FBoy Island », dans laquelle il traînait la plupart du temps torse nu dans les îles Caïman. Il est maintenant « Head of Growth and Operations » pour un ancien banquier en private equity qui souhaite rester anonyme, détenteur d’un compte Instagram qui publie des captures d’écrans d’émissions de télé, avec des légendes sur des MD qui font travailler le week-end. Litquidity prévoit apparemment de lancer prochainement un podcast intitulé « Big Swinging Decks, » et serait en discussion pour lever des fonds afin de financer cette nouvelle plaisanterie.

Cela a tout d’une rupture nette avec la carrière que Mark Moran avait jusqu’à peu, avec une rémunération de 400k $ - soit près de 350k € - en 2020, alors qu’il était associate chez Centerview (et que le salaire de base en 2020 était alors de 125k $ / près de 110k €). Il y a de l’argent dans les mèmes – Litquidity elle-même réalise actuellement 1 million de dollars de chiffre avec ses 601k followers, de quoi la classer dans le haut du tableau des influenceurs ; mais clairement, Mark Moran a signé pour une baisse de salaire substantielle.

De toute évidence, les gens quittent la banque pour de multiples raisons. Si d’après l’enquête de Wall Street Oasis, les banquiers de Centerview ont des horaires moins éprouvants que ceux de Qatalyst ou Moelis, leur temps de travail hebdomadaire est tout de même de 75,9 heures en moyenne, et il est compréhensible que Mark Moran ne veuille pas passer toutes ses plus belles années à se faire mousser en salle de conférences. Et qui sait, peut-être anticipe-t-il mieux l’avenir qu’on ne le pense…

Sa décision de se diriger vers les nouveaux média ne semble pas dater d’hier. D’après la session « Posez-moi toutes vos questions » organisée pour les fans de F-Boy Island, son ambition est de « poursuivre une carrière de journaliste financier à la télévision, en utilisant mon parcours de banquier et d’avocat, ajouté à cette expérience, pour idéalement créer une émission et rapprocher les univers de la finance traditionnelle/Wall Street et r/wallstreetbets ».

Voilà qui n’est finalement pas si éloigné des parcours de Matt Levine ou Joe Wiesenthal chez Bloomberg, qui ont tous deux débuté comme blogueurs avec une formation en finance et sont aujourd’hui deux pointures du journalisme.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by actual human beings! Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close