2021 : l’année où le recrutement en front office dans les banques d’investissement s’est emballé

eFC logo
2021 : l’année où le recrutement en front office dans les banques d’investissement s’est emballé

Si vous avez bien suivi, vous aurez sans doute remarqué quelque chose de curieux sur les recrutements intervenus en banque d’investissement durant l’année qui vient de s’écouler. Après des années de réduction d’effectifs et de coupes sombres parmi les générateurs de revenus coûteux en rémunération, les banques ont fait marche arrière et relancé la machine. Dans le même temps, le recrutement pour les fonctions support a largement diminué.

Deutsche Bank a résumé cette réalité en détaillant le nombre de personnes en banque d’investissement réparties entre le front office d’une part, et le middle et back office d’autre part. Alors que Deutsche Bank a rebâti son potentiel de génération de revenus, ses effectifs en front office ont augmenté de 4% sur les neuf premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2020 ; ses effectifs en middle et back office en revanche affichent une baisse de 8% sur la même période.

Les données d’eFinancialCareers reflètent cette tendance. Comme le montre le tableau ci-dessous, les secteurs qui n’ont pas embauché cette année se trouvent tous en middle et back office. Ceux qui ont largement recruté sont tous en front office.

Il est peut-être surprenant de constater que les postes de trading généralistes sont ceux qui progressent le plus dans toutes les catégories de produits. Il y a probablement quelques duplications dans l’augmentation des postes en hedge funds, devises et actions, mais on peut raisonnablement imaginer que bon nombre d’entre eux sont en trading électronique plutôt qu’en trading high touch. Les hedge funds multi-stratégies ont recruté à la faveur d’une année 2020 exceptionnelle, et le trading actions a été l’un des points forts en 2021 (en dépit des pertes liées à Archegos en prime brokerage). BofA comme Goldman ont toutes deux évoqué la force de leurs activités de trading FX lors de leurs résultats du troisième trimestre.

Le chiffre le moins surprenant de ce tableau est la croissance de 54% du nombre de postes ouverts en banque d’investissement et M&A publiés sur eFinancialCareers au cours de 12 derniers mois. Avec l’explosion des deals et des introductions en bourse, les banques ont fait feu de tout bois pour augmenter leurs effectifs en exécution à l’une des extrémités de la chaîne, et en origination à l’autre extrémité. – Jane Fraser, CEO de Citi, déclarait en octobre qu’en 2021, la banque avait intégré 200 nouveaux banquiers seniors dans les secteurs à « forte croissance » - tels que technologie, healthcare, fintech et financial sponsors. Christian Meissner, le nouveau responsable de la banque d’investissement de Credit Suisse, annonçait pour sa part que la banque procédé à 1 200 embauches sur l’ensemble de ses divisions, dont 45 faiseurs de deals sur les marchés-clés.

Parallèlement au regain d’embauches en front office, les coûts en middle et back office font l’objet d’un contrôle particulièrement strict. Les chiffres dont nous disposons font apparaître pour cette année une chute plus marquée des recrutements en opérations, risque et conformité – autant de domaines où les banques tentent de recourir au maximum à l’automatisation. Contre toute attente peut-être, les embauches ont également marqué le pas en technologie – mais les banques tentent là aussi de maîtriser les dépenses en technologie.

Pour autant, la progression des effectifs reste très modérée. Selon les données de Coalitition, cabinet d’étude spécialisé dans le secteur bancaire, l’ensemble des effectifs à la fois en fixed income et marchés actions est resté à peu près stable cette année par rapport à l’année précédente, alors que ceux de la banque d’investissement ont progressé de 1,5%. Il est aussi intéressant de noter la rapidité des mouvements dès les premiers frémissements - Les postes d’analysts et associates dans les grandes banques d’investissement en sont un bon exemple.

Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close