Les banquiers français toujours sous le charme de Hong Kong

eFC logo
Les banquiers français toujours sous le charme de Hong Kong

C’est le début d’une nouvelle saison à Hong Kong. La levée, le 10 septembre dernier, des règles de quarantaine pour les employés des compagnies aériennes basés sur le territoire est intervenue alors que les banquiers expats faisaient leur retour dans la ville.

Les mesures anti-Covid draconiennes imposées à Hong Kong ont poussé des milliers de personnes à quitter définitivement la région ou à se relocaliser provisoirement dans des régions plus accessibles, mais pour de nombreux expatriés, l’assouplissement des règles fait office de catalyseur pour un retour.

Les voyageurs en provenance d’autres destinations que la Chine continentale doivent toujours observer un isolement de trois jours à leur arrivée, mais c’est une amélioration très significative par rapport aux mesures drastiques qui ont prévalu pendant les 36 derniers mois. « L’assouplissement des restrictions encourage les banquiers expatriés au retour. Les autorités ont écouté les banques lorsqu’elles ont annoncé leur intention de partir, » rappelle un banquier d’une banque occidentale.

La pandémie et les tensions géopolitiques ont incité les banques à repenser leur manière de pourvoir leurs postes dans les régions de la zone Asie-Pacifique. Bon nombre d’entre elles ont affiché leur volonté de recruter sur une zone géographique élargie, en particulier en raison de l’évolution des modes de travail vers un modèle plus hybride.

Certaines banques ont embauché des responsables régionaux sur d’autres sites, comme Sydney et Singapour, où elles ont augmenté leur présence. Mais les banquiers en poste à Hong Kong depuis longtemps, qui ont fait valoir que l’exode des expats serait temporaire, se sentent soulagés. « De toute évidence, les gens reviennent maintenant, » ajoute notre banquier senior, précisant qu’un membre de son équipe était de retour à Hong Kong neuf mois seulement après être rentré à Londres. « La raison principale, c’est la qualité de vie. À Hong Kong, ils sont membres de clubs et ils ont du personnel de maison, alors qu’à Londres, le réveil a été difficile. »

Pour certains partis ailleurs en Asie-Pacifique, la relocalisation devait être provisoire, afin de leur permettre de voyager pour voir les clients et leurs familles, alors que la Chine suivait une stratégie zéro-Covid à Hong Kong. Un autre banquier indique que bon nombre de ses collègues français viennent de rentrer, parmi lesquels un voisin parti pour quelque temps à Singapour. « Pour eux, c’était temporaire, mais ils sont tout de même revenus rapidement. Singapour est extrêmement chère, et une fois qu’on en a fait le tour, on s’ennuie. On finit tous les soirs dans le même restaurant. »

Un professionnel des RH dans une banque occidentale raconte faire face à des demandes croissantes d’employés désireux de rentrer à Hong Kong. « C’est un véritable retournement de situation. Alors qu’on aidait ceux qui voulaient partir, on se retrouve à aider ceux qui veulent rentrer, » poursuit la personne. Hong Kong n’a maintenant plus besoin que d’une chose : des deals en quantité pour soutenir le flot de retours.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Photo by Florian Peeters on Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

 

A lire aussi…

Close