Espace Recruteurs
Les horaires n'étaient pas le problème.

Un analyst de Goldman Sachs rend son tablier au bout de 15 mois à 17 heures par jour…

Les horaires de travail chez Goldman Sachs ont-ils évolué dans le bon sens par rapport à ce qu’ils étaient ? Sur la base des contrôles du temps de travail effectués par la banque elle-même, à la suite des récriminations de juniors au sein de l’équipe technologie de sa banque d’investissement, la réponse devrait être « oui. » Mais compte tenu des récents départs qui ont frappé l’équipe healthcare et du nouveau fil Twitter de Chris Hladczuk, de l’équipe TMT leverage finance, tout ceci pourrait bien n’être en fin de compte qu’un vœu pieux.

Chris Hladczuk, 24 ans, est diplômé de Yale et vient de quitter Goldman Sachs à New York pour rejoindre Meow, une plateforme de gestion de trésorerie des entreprises fondée par cinq ingénieurs de la plateforme de trading crypto Gemini.

Il déclare avoir quitté Goldman au bout de 15 mois, durant lesquels on lui a appris à travailler « comme un dingue » (régulièrement de 9 h à 2 h du matin), à « développer une attention absurde au détail (essayer de corriger des virgules à 1 h du matin), et à « prioriser les projets alors que les courriels affluaient par milliers dans ma boîte de réception. » Pendant cette grosse année passée chez Goldman, il dit avoir travaillé sur huit deals, contre une moyenne de deux pour le secteur.

Ni le temps de travail, ni les virgules, ni même les flots de courriels ne sont à l’origine de son départ. Chris Hladczuk confie être parti parce qu’il ne visait aucune des options classiques lorsque l’on quitte une banque (un départ vers un hedge fund, en private equity ou encore vers une autre banque pour y faire la même chose) et parce qu’il devenait évident que plus longtemps il resterait dans le secteur bancaire, plus les nouvelles compétences qu’il acquérait ne serviraient qu’à prolonger sa carrière en finance.

« Je ne veux pas de ces carrières-là. Je veux monter ma propre start-up, » explique-t-il.

Pourtant, il laisse aussi entendre que quitter la banque pour une fintech par les temps qui courent demande mûre réflexion. Alors que le financement des start-ups tend à s’assécher, Chris Hladczuk insiste sur la nécessité de bien choisir sa fintech. Meow vient de clôturer un round de financement de 22 millions de dollars en Série A menée par Tiger Global, QED Ventures et FTX. « Avec une petite équipe et plus de 10 ans de cash en banque, nous n’avons plus besoin de levée de fonds pour les années à venir. Et c’est un gros avantage dans le contexte actuel d’une économie en pleine turbulence, » écrit-il.

Chris Hladczuk souligne également « croire follement » au business model de Meow. La plateforme aidera les entreprises à tirer parti de leur trésorerie inutilisée. « Le rendement supplémentaire pourrait augmenter de 5% pour les prêts crypto assortis de garanties. Ou bien, ce pourrait être aussi des produits bancaires traditionnels, comme des comptes d’épargne à haut rendement ou un investissement direct dans des bons du Trésor du gouvernement américain… »

Alors que les autres analysts travaillent 17 heures par jour pour des bonus en baisse, Chris Hladczuk se déclare « tout feu tout flamme » à l’idée de travailler à « l’intersection de l’espace crypto et de la fintech, parce que c’est un endroit où je peux m’imaginer lancer ma propre boîte un jour ou l’autre. »

« C’est comme ouvrir un compte Facebook ou Uber dans les années 2000, mais pour du crypto, » lance-t-il enthousiaste.

Après avoir été transformé en « machine » qui fait « des horaires de dingue » pendant sa période Goldman, rien n’indique clairement qu’il travaillera moins chez Meow, où il s’occupera « de tout sauf de l’ingénierie. » Mais il est clair pour lui que le changement sera bénéfique à long terme.

Voilà de quoi nous rappeler que l’espace crypto conserve une force d’attraction sur les analysts en banque, indépendamment des récentes turbulences du crypto winter.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde
Annuler

Postulez dès maintenant

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
Offres recommandées
Tikehau Investment Management - Annonces
Permanent - Junior Due Diligence Analyst (H/F)
Tikehau Investment Management - Annonces
Paris, France
S.R Investment Partners
Portfolio Manager / Trader - Fixed Income (Risk)
S.R Investment Partners
Paris, France
ODDO BHF Asset Management
Analyste Risques de Marché (H/F)
ODDO BHF Asset Management
Paris, France