Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

« La responsabilité de McKinsey & Co dans la débâcle de Credit Suisse ne date pas d’hier »

Alors donc, Credit Suisse envisage de rappeler les consultants ? Je déconseillerais vivement d’engager McKinsey & Co. Indépendamment de sa réputation catastrophique, dont il est seul fautif (Rajat Gupta, ça vous dit quelque chose ?), la responsabilité de McKinsey & Co dans la débâcle de Credit Suisse ne date pas d’hier.

Ceux d’entre nous qui ont bonne mémoire se souviendront de Lukas Mühlemann, l’ancien CEO de Credit Suisse resté 12 ans chez McKinsey. Il avait dirigé McKinsey & Co Suisse avant d’entrer chez Credit Suisse comme CEO en 1997.

Lukas Mühlemann s’est lancé dans une stratégie d’expansion qui comprenait entre autres l’acquisition de Winterthur Assurances pour 8,8 milliards de dollars en 1997, et celle de Donaldson, Lufkin and Jenrette pour 11,5 milliards de dollars en 2002. Pourtant, après une série de pertes et une réduction de moitié du prix de l’action, Lukas Mühlemann a été contraint à la démission en 2002. Winterthur a été par la suite revendue à Axa.

Ceci aurait dû suffire à alerter Credit Suisse sur le fait que chez McKinsey, les gens en savent moins qu’ils veulent bien le faire croire. Mais la banque a ensuite recruté Tidjane Thiam, lui aussi ancien consultant McKinsey, pour en faire son CEO en 2015, lequel s’est empressé de placer d’autres anciens de McKinsey à des postes-clés, comme Pierre-Olivier Bouée devenu COO. Tous deux ont finalement été poussés vers la sortie, mais pas avant que Tidjane Thiam ne commette l’erreur fatidique de nommer l’inexpérimentée Lara Warner à la tête du risque et de la conformité.

Les anciens de McKinsey ont donc une part de responsabilité dans la situation actuelle de Credit Suisse. Voir McKinsey arriver pour finaliser la fusion avec UBS serait un comble de l’ironie.

Ralph Hamers est trop jeune et trop inexpérimenté pour faire le rapprochement, mais faire appel à des consultants est un stratagème commun. Sergio Ermotti ne fait que se couvrir. Quand quelqu’un annonce s’attacher les services des consultants les plus chers du marché, il lui suffit d’expliquer au conseil d’administration : « J’ai fait tout ce que j’ai pu – regardez, j’ai engagé McKinsey – en quoi serait-ce une erreur ? Tout le monde le fait. »

Mais si Sergio Ermotti savait vraiment ce qu’il faisait, il n’aurait pas besoin de consultants. Et surtout pas de ceux de McKinsey.

Ralph Tangemann est un pseudonyme

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.

author-card-avatar
AUTEURRalph Tangemann

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail