Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Un ancien trader de Goldman Sachs et JPMorgan accusé d’avoir fait la fête avec une stagiaire de 19 ans

Phillip Gillespie, 40 ans et ancien CEO de B2C2, l’un des principaux fournisseurs de liquidités crypto aux institutionnels, a démissionné en novembre dernier pour se tourner vers de nouvelles aventures.

Un document fourni à la cour de district du New Jersey ce mois-ci indique que Phillip Gillespie a été accusé de comportement inapproprié par un collègue avant sa démission.

Selon le document, Gillespie, également ancien executive director en tenue de marché systématique chez Goldman Sachs à Londres et executive director en trading algorithmique Forex chez JPMorgan à Singapour ‘aurait été vu en public en train de consommer des quantités excessives d’alcool, de la cocaïne et des substances hallucinogènes’ et ‘aurait fourni et distribué de la cocaïne et des hallucinogènes autour de lui – entre autres à une jeune femme de 19 ans que Phillip Gillespie aurait présenté comme une stagiaire de B2C2.’

Tout cela fait partie de l’action en justice intentée par Bradley Nagela, l’ancien responsable mondial du trading options de B2C2. Celui-ci déclare avoir été injustement licencié après avoir exprimé ses préoccupations sur le comportement de Phillip Gillespie. Il prétend s’être inquiété pour le bien-être de la stagiaire, avec laquelle Gillespie aurait aussi partagé une chambre. Selon l’avocat de Bradley Nagela, qui s’est entretenu avec Bloomberg, son client avait l’impression « d’avoir une obligation éthique et réglementaire » à rapporter ce qu’il percevait comme un méfait.

Bradley Nagela n’a pas assisté lui-même à ces soirées. Il raconte avoir été informé par des subordonnés que Philip Gillespie ‘consommait des quantités excessives d’alcool, sniffait de la cocaïne directement sur la table de service du Minibar, puis lors d’un autre événement au Purple Palms Creative à Miami Beach et ailleurs.’

Bradley Nagela prétend également avoir été informé qu’ ‘à un moment donné de la soirée, le visage de M. Gillespie aurait été couvert de résidus de cocaïne au point de ressembler à Tony Montana, le personnage principal du film Scarface.’ Selon le document fourni à la cour, Bradley Nagela avait entendu que Philip Gillespie avait ‘partagé de l’alcool et des champignons hallucinogènes avec la stagiaire de 19 ans et d’autres convives.’

Phillip Gillespie a pour sa part déclaré à Bloomberg que les allégations de Bradley Nagela étaient fondées sur des « ouï-dire » et que « c’est une affaire en cours avec B2C2. » Il n’a pas souhaité faire de commentaire auprès d’eFinancialCareers. B2C2 n’a pas non plus souhaité s’exprimer sur le départ de Phillip Gillespie, mais a indiqué à Bloomberg que Bradley Nagela avait été licencié pour ses mauvaises performances, précisant ne pas vouloir faire d’autre commentaire pendant la durée de l’instruction.

La stagiaire, une Portugaise établie en Thaïlande, a quant à elle confié à Bloomberg que les déclarations selon lesquelles elle aurait entretenu une relation avec Phillip Gillespie étaient fausses, et qu’elle remerciait « Phil de m’avoir donné la possibilité de travailler chez B2C2. »

Phillip Gillespie est aujourd’hui managing partner chez AWR Capital, un hedge fund en trading algorithmique de Londres. Il est également actionnaire et associé de Barker Wellness, une entreprise de produits cosmétiques infusés aux cannabinoïdes.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde
  • gi
    gilles1960
    29 septembre 2023

    La nouvelle police des moeurs et des opinions ouvre une autoroute à toutes les accusations et tous les règlements de compte sans preuve. J'avance personnellement à reculons dans ce nouveau monde qui se dessine.

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail