Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Une MD de Citigroup se dit victime de stress post-traumatique à la suite d’une relation avec un collègue

Mani Singh a quitté Citi l’an dernier

S’il devait y avoir un avertissement invitant à éviter une relation avec un puissant managing director (MD) en banque, ce serait bien la plainte d’Ardith Lindsey contre Citigroup.

Après une relation de « plusieurs années » avec un banquier senior, Ardith Lindsey – ancienne Head of Electronic and Execution Advisory Services de Citi à New York, raconte qu’on lui a diagnostiqué des troubles du stress post-traumatique (TSPT), une grosse dépression, des troubles anxieux et d’importants troubles neurocognitifs. Elle a déposé plainte contre Citigroup pour discrimination fondée sur le genre et environnement de travail hostile, et se dit incapable de travailler.

Ardith Lindsey avait rejoint l’activité actions nord-américaine de Citi en août 2007 et travaillait en trading vente électronique.

Elle prétend que peu de temps après son arrivée, Mani Singh, un collaborateur plus senior finalement promu au poste de Global Head of Platform Sales, s’était lié d’amitié avec elle et avait déclaré : « je ne t’ai plus quittée des yeux depuis notre première rencontre et je savais qu’il fallait que tu sois à moi. » Il avait alors commencé à la « bombarder d’affection et d’attention » jusqu’à ce qu’ils débutent une relation.

Mani Singh, qui n’apparaît pas comme accusé dans la plainte, a quitté Citi en décembre 2022. Il ne s’est pas exprimé sur le contenu cet article et n’a donc de ce fait ni infirmé, ni confirmé les allégations d’Ardith Lindsey. Leur relation a pris fin en octobre 2022, après qu’elle a pu échapper à sa prétendue emprise. Mani Singh est alors accusé d’avoir envoyé à Ardith Lindsey une salve de sms menaçants et obscènes, dans lesquels – entre autres choses – il la menaçait de s’en prendre à ses enfants et de ‘la descendre’ en termes de rémunération, et de faire usage de son « pouvoir » pour détruire sa carrière et sa réputation.

Mani Singh a quitté Citi peu après, et on ne sait pas grand-chose de sa situation actuelle. Selon Ardith Lindsey, Citi a fermé les yeux pendant des années sur ce comportement erratique, et indique qu’il a été autorisé à démissionner sans qu’il soit porté atteinte à sa réputation. À son départ, Tim Gately, responsable actions de Citi pour les US, aurait prononcé un discours d’adieu devant 150 employés du département : « nous sommes tous très peinés de le voir partir, et reconnaissants de sa contribution au fil des années. Mais c’est sa décision, et nous lui souhaitons le meilleur. »

La plainte d’Ardith Lindsey comporte également une accusation d’agression après une soirée de Noël à Londres en 2007 et fait état de sexisme caractérisé en salle de marchés actions ; Citi l’estime non-recevable.

Un porte-parole de la banque a déclaré qu’elle se défendrait au tribunal des accusations portées contre elle. « Indépendamment des faits inhérents à toute plainte, nos valeurs et nos attentes sont claires – personne ne devrait jamais être victime de discrimination ou de harcèlement sur son lieu de travail. Nos collègues devraient savoir qu’ils peuvent faire part de leurs préoccupations pour eux-mêmes ou pour d’autres, sans crainte de représailles, et des mesures fortes doivent être prises en cas de comportement inacceptable. Nous revoyons et mettons à jour régulièrement nos politiques, et cherchons des moyens innovants pour nous assurer qu’elles soient comprises et respectées par tous nos collègues. »

Le porte-parole de Citi a par ailleurs ajouté que la banque considérait le comportement de Mani Singh tel que décrit dans le rapport comme « déplorable » mais indiqué qu’Ardith Lindsey avait fourni des informations contradictoires sur leur relation. « Lorsqu’elle a été interrogée il y a plusieurs années sur une vaste transaction financière intervenue entre eux, Mme Lindsey a décrit M. Singh comme un simple ami ; l’an dernier, nous rapportant les sms odieux, elle a indiqué que leur relation était mutuellement consentie. Nous avons immédiatement suspendu M. Singh et avons lancé une enquête. Il a démissionné quelques jours plus tard, avant que l’enquête n’ait pu être menée à son terme. »

Mani Singh, également connu sous de le nom de Manvinder Bhathal, a débuté sa carrière chez JPMorgan à Londres. Il est diplômé de la London School of Economics.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail