Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Les traders de Bank of America s’apprêtent à vivre leur plus beau Noël

« C’est la meilleure période de l’année (dans un contexte où la comparaison est vite faite) ». Même si les banques d’investissement dans l’ensemble ne font plus la fête comme elles en avaient l’habitude, la fin de l’année reste synonyme de relations sociales beaucoup plus fréquentes, de difficultés à organiser les agendas des uns et des autres, et de réticence de la part des clients à faire quoi que ce soit qui serait susceptible de compliquer leur fin d’année. En conséquence, décembre est un mois où, c’est bien connu, il ne se passe pas grand-chose.

Ce qui signifie que fin novembre, la direction a une idée assez précise des résultats du trimestre complet (et donc de l’année), si bien que les déclarations comme celle de Brian Moynihan à la conférence Goldman Sachs peuvent être prises au sérieux – les honoraires de la banque d’investissement de Bank of America enregistreront une baisse inférieure à 10% pour le 4è trimestre (a priori un meilleur résultat que celui du marché), mais selon Brian Moynihan, l’activité de trading est en passe de réaliser « probablement le meilleur quatrième trimestre de son histoire. »

Ceci est dû en partie au fait que globalement, les conditions du trading ont été relativement favorables par rapport au reste de l’année – chez Goldman Sachs, le CFO Denis Coleman indique des revenus stables sur un an. Mais Bank of America y verra aussi, et on le comprend aisément, une justification de sa stratégie consistant à allouer plus de capital et à embaucher plus d’excellents éléments dans son activité de trading, suivant le principe qu’il y avait des parts de marché en jeu. Il semble en particulier que Jim DeMare, le responsable monde du trading, ait eu raison de s’emporter l’an dernier et d’exiger que chacun soit relève ses attentes, soit aille voir ailleurs.

Dans le même temps, les banquiers du conseil et des marchés de capitaux continuent leur bonhomme de chemin, espérant des jours meilleurs pour 2024, et passent leur mois de décembre à se demander si quelqu’un pourrait les embaucher en crédit privé. Chez Evercore, John Weinberg semblait exprimer un consensus à la conférence Goldman – « le marché est prêt, les entreprises sont prêtes, et la question est de savoir quand le starter appuiera sur la gâchette. » En d’autres termes, un peu plus cyniques, « aucun conseil d’administration ne veut annoncer un deal et voir ses actions s’effondrer. »

Les banquiers d’investissement ont donc besoin d’un peu de stabilité politique, de clarté sur le cycle des taux d’intérêts et d’un marché des actions solide. Ce qui est exactement ce que veulent aussi les traders. Pour l’instant, il semble que le cycle de l’industrie ait viré de bord et que dans un avenir proche, ce seront les divisions vente et trading qui porteront les revenus. Dans un contexte de session de bonus déjà susceptible d’être assez tendue, cela pourrait compliquer les choses pour les responsables des équipes marchés de capitaux et M&A, qui pourraient réclamer un complément pour leurs enveloppes de bonus, issu de transferts des revenus du trading, afin d’investir dans la franchise.

À ce stade en tous cas, et sachant que chaque jour ouvre une nouvelle journée de trading où tout peut arriver sur les marchés, il semble que les meilleurs traders de BofA aient plus de raisons que quiconque de voir la fin de l’année avec optimisme.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées
S.R Investment Partners
Quantitative Portfolio Manager – Hedge Fund
S.R Investment Partners
Paris, France
Covéa Finance
Risk Manager Asset Management H/F
Covéa Finance
Paris, France
Mason Blake
Global Equity Analyst
Mason Blake
London, United Kingdom
Quantitative Researcher
Alexander Chapman
New York, United States

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail