Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Franck Dargent, le banquier français qui aurait envoyé des messages indécents, a tout perdu

Il y a dix ans, Franck Dargent était au sommet de son art. Au bout de vingt-trois ans d’une carrière en banque commencée à Paris, son diplôme d’HEC en poche, il devenait responsable Global Markets Asie-Pacifique pour la banque de financement et d’investissement de Crédit Agricole ; il exerçait depuis Hong Kong, où il gérait près de 300 personnes.

Quatre ans plus tard, son monde s’écroulait. Licencié de Crédit Agricole pour avoir supposément envoyé des messages inappropriés à huit femmes, Franck Dargent a vu ses bonus différés retenus, son salaire arrêté, et s’est retrouvé à devoir financer son retour en France sur ses propres deniers. Il semble qu’il n’a pas retravaillé depuis. Son compte LinkedIn, qui l’indiquait toujours en recherche d’emploi depuis 2018, semble ne plus être accessible.

On se souvient que Franck Dargent avait perdu son épouse, ses beaux-parents et deux de ses trois enfants en Thaïlande, lors du tsunami meurtrier de décembre 2004. Il dirige aujourd’hui la Fondation Rainbow Bridge, qu’il avait co-fondée en septembre 2005 et dont l’objectif est de venir en aide aux populations après une catastrophe naturelle.

Triste sort pour un homme dont les 23 premières années dans la banque avaient été « irréprochables », comme l’indique son avocate. Franck Dargent, qui est depuis en procès avec Crédit Agricole pour un litige portant sur près de 2 millions d’euros de bonus et rémunération retenus, avait argué que les soi-disant messages inappropriés avaient été mal traduits de français en anglais, et étaient donc effectivement des plaisanteries inoffensives.

Selon Bloomberg, ces messages contenaient des commentaires adressés à des employées de la banque, du style « J’aime ta façon de manger les bananes… très inspirante », « j’ai adoré ta tenue ce soir » et « tu vas me prendre pour un fou ou trouver mon comportement inapproprié, mais j’adorerais passer le reste de la nuit avec toi – juste une fois.

Un nouvel arrêt de la cour de cassation dans cette affaire a tourné à la fois à l’avantage et au désavantage de Franck Dargent. D’un côté, il lui accorde le droit à environ 800k euros de bonus différés. De l’autre, il recommande de supprimer l’indemnité d’un million d’euros pour licenciement abusif et laisse entendre qu’une nouvelle décision devrait intervenir quant à ses commentaires « de nature sexuelle. »

Florence Laussucq-Caston, l’avocate de Franck Dargent, a déclaré que l’affaire n’avait pas encore été tranchée, et souligné que la dernière décision était positive pour son client, qui a au moins reçu les 800k euros de bonus différés. Il avait été licencié avec une « extrême brutalité, » ajoutait-elle, insistant sur le fait que le tribunal avait conclu à l’absence de harcèlement sexuel. Les juges ont demandé qu’un jury rende une nouvelle décision.

Crédit Agricole n’a pas répondu à nos sollicitations en vue de commenter cet article.

 Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail