Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Mort tragique de la seule femme senior d’une équipe de deal après des journées de 18 heures

Le dossier de l’enquête Vanessa Ford, connue professionnellement sous le nom de Vanessa Heap, est particulièrement concis. La cause immédiate du décès est « un ensemble de lésions traumatiques », déclarait le légiste de Londres le 26 février.

La cause directe du décès, en revanche, a été plus compliquée à déterminer. Dans le dossier d’enquête, le légiste indiquait :

« Le 23 septembre 2023, Vanessa Ford avec consommé une quantité significative d’alcool alors qu’elle traversait une sévère crise de santé mentale. Elle a enjambé le parapet du pont routier de Dalston Lane et s’est laissée tomber sur la voie ferrée en contrebas, où elle a ensuite été percutée par un train. Il n’y a pas de preuves suffisantes laissant supposer qu’elle ait eu l’intention de mettre fin à ses jours. »

Vanessa Ford avait 47 ans et vivait à Hackney, dans le nord-est londonien. Elle a laissé un mari et deux fils d’âge scolaire. Elle travaillait 18 heures par jour pour le cabinet d’avocats Pinsent Masons sur l’acquisition par 777 Partners du club de football d’Everton, l’autre club de Liverpool. L’enquête a retenu que la veille de sa mort, elle s’était rendue à Manchester afin de participer à un déjeuner organisé pour fêter la conclusion du deal. Elle avait finalement passé la nuit chez la directrice juridique d’Everton Katie Charles, avant de rentrer à Londres à 7 heures du matin, alors que mari et enfants étaient sortis.

 

Le décès de Vanessa Ford a choqué le monde des avocats, mais sonne comme un tragique avertissement face aux problèmes de santé mentale susceptibles de toucher quiconque qui, selon son époux, se laisse « dévorer » par son travail.

 

Plusieurs heures après la mort de Vanessa Ford, à 13 h 44 le 23, Pinsent Masons publiait un communiqué de presse annonçant la finalisation complète du deal Everton. Vanessa Ford s’y déclarait « ravie » d’avoir aidé Everton à sécuriser la transaction. Les membres seniors de l’équipe du deal chez Pinsent Masons – Julian Diaz-Rainey, Tom Leman et James Laney, partners comme Vanessa Ford – étaient tous des hommes.

 

Les autres membres seniors impliqués dans le deal étaient aussi des hommes. Farhad Moshiri, le propriétaire d’Everton, était conseillé par Robert Howells, Director Corporate Finance chez Deloitte. L’équipe d’Howells comptait quatre autres hommes. 777 Partners était conseillé par Tifosy Capital and Advisory, une boutique fondée par Fausto Zanetton, ancien executive director chez Morgan Stanley, qui d’après son site internet, emploie 13 hommes et une femme.

 

S’exprimant sur LinkedIn, Matt Morgan, responsable financement de Pinsent Masons, a souligné que Vanessa Ford était une « professionnelle accomplie » et « une personnalité intelligente et chaleureuse, une mère aimante et dévouée à ses enfants, et une très bonne amie pour bon nombre d’entre nous. » Dans le cadre de l’enquête, il avait indiqué qu’un deal comme celui d’Everton ne se présentait pas tous les ans. « Vanessa Ford avait l’air satisfaite du deal. Elle disait n’avoir « jamais fait mieux dans sa vie professionnelle, » avait-il ajouté. Comme de nombreux employeurs, Pinsent Masons mettait à disposition une ligne téléphonique de soutien psychologique en cas de problèmes de santé mentale, accessible 24 h sur 24 ; Vanessa Ford ne l’avait pas utilisée.

Il pourrait sembler banal de vouloir associer le décès de Vanessa Ford à son genre : les journées de 18 heures sont difficiles pour tout le monde. Mais il est intéressant de noter qu’elle était la seule femme senior parmi une multitude d’hommes. Elle approchait la cinquantaine, et remarque a été faite qu’elle pouvait être ménopausée. Son père était décédé l’année précédente, et l’enquête a retenu qu’elle n’avait pas complètement fait son deuil. Son mari indiquait qu’elle buvait plus depuis le mois de juin. Comme de nombreuses femmes, Vanessa Ford était partout. Elle était « bonne en tout » ajoutait son époux : dans son boulot, dans sa condition de mère qui mettait la main à la pâte pour les fêtes de ses enfants, et comme amie avec une vie sociale intense. Au bout du compte, c’était trop. En ce mois qui dans de nombreux pays honore les femmes le 8 mars, il est bon de rappeler à toutes et tous qu’il faut savoir se ménager.

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde
  • DV
    DV
    5 avril 2024

    Comme disait mon Grand Père, les Femmes sont des Sur-Hommes. Les Femmes méritent que nous leur rendions Hommage.

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées
La Financiere Responsable
Analyste-gérant junior (H/F)
La Financiere Responsable
Paris, France
Phitrust
Analyste financier
Phitrust
Paris, France
Tikehau Investment Management - Annonces
Middle Office Fund Operations Analyst
Tikehau Investment Management - Annonces
Paris, France

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail