Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Comment décrocher un poste en recherche quantitative chez Citadel : « il n’y a pas de test de codage en ligne »

Qui vise aujourd’hui un poste en recherche quantitative ou technologie chez les plus grands employeurs des services financiers devra d’abord réussir un test de codage en ligne. Ces tests, proposés par des entreprises comme HackerRank et Codility, sont devenus incontournables pour accéder au secteur. Pourtant, ils sont souvent très impopulaires auprès des candidats, qui se voient contraints de passer des heures à peaufiner leurs compétences pour s’assurer de les réussir, même lorsque les problèmes présentés n’ont que peu de rapport avec le job auxquels ils ont postulé.

Mais toutes les entreprises n’ont pas recours à ces tests en ligne pour sélectionner leurs candidats. Citadel, le hedge fund multistratégies aux 50 milliards de dollars d’actifs sous gestion, les évite invariablement.

« J’ai passé quatre séries d’entretiens techniques avec mes futurs équipiers et trois séries d’entretiens avec la direction, » raconte He Li, chercheur quantitatif au sein du Global Quantitative Strategies Group de Citadel à Hong Kong, arrivé en ce début d’année après un stage déjà à Hong Kong l’été dernier. « Il n’y avait pas de test de codage en ligne, mais on m’a demandé de coder en temps réel pendant mes entretiens techniques. »

C’est certes inhabituel chez les employeurs de la finance de nos jours, mais Citadel évite toujours les outils de recrutement automatisés. Matt Mitro, responsable mondial du recrutement des jeunes diplômés pour Citadel, indique que le fonds reste sur un processus « classique ». Il l’expliquait d’ailleurs à eFinancialCareers en novembre dernier : « pour l’instant, nous ne pratiquons aucune des évaluations courantes dans les autres établissements. Nous voulons donner aux gens la possibilité de nous rencontrer. »

Un processus d’entretiens rigoureux

Au lieu de passer par la présélection des tests de codage, les aspirants quants chez Citadel doivent suivre un processus rigoureux peuplé d’humains… He Li a postulé pour un stage après l’obtention d’un doctorat en statistique à la NewYork Stern University et d’une licence en mathématiques pures et appliquées à l’Université Tsinghua à Pékin. Parallèlement aux tests en face à face et en temps réels durant son entretien, il raconte avoir été interrogé « en profondeur » sur la recherche menée pour sa thèse.

Celle-ci comportait une enquête sur le fonctionnement interne des modèles black-box du deep learning, avec une quantification de l’incertitude qu’ils comportent et un examen de leur efficacité. Elle proposait ensuite des algorithmes efficaces en termes d’exigences de calcul et de mémoire, mais aussi capables de conserver leur précision dans de grands ensembles de données.

« J’ai fourni des réponses très détaillées pour certaines, » précise He Li. « Pour être honnête, j’ai trouvé l’entretien plutôt agréable – les personnes qui m’interrogeaient n’étaient pas profs de statistique mais elles avaient développé leur propre expertise en la matière et nous avons eu une conversation intéressante sur les principes essentiels de mon analyse. Elles m’ont aussi posé des questions sur les aspects culturels – elles étaient intéressées par le style de ma recherche et la façon dont je collabore avec des collègues. »

Le stage en recherche quantitative chez Citadel

He Li ajoute que le stage qui a suivi son doctorat lui a donné la possibilité de mettre en pratique certains des aspects appris durant son doctorat.

« J’ai mené deux projets durant mon été chez Citadel. L’un d’entre eux était en étroite corrélation avec mes recherches universitaires. »

Comme pour la plupart des stages chez Citadel, He Li raconte avoir passé la première semaine dans un hôtel avec les autres stagiaires. C’était l’occasion de créer des liens au sein de l’équipe, et de déjeuner et dîner avec des traders et des technologues, et de bénéficier d’un coaching sur les styles de communication.

Le stage s’est achevé par une présentation devant l’ensemble du département. « L’équipe et la direction ont écouté ma présentation sur ce que j’avais fait dans le cadre de mes deux projets, » explique He Li. « Mes managers connaissaient déjà mes progrès, mais c’était l’occasion d’expliquer aux autres et d’échanger avec la direction. » L’un de ses projets est depuis parti en production.

Un retour à plein temps

He Li est entré à temps plein chez Citadel début janvier 2023. Il est aujourd’hui stratégiste quantitatif au sein de l’équipe Equities, et utilise le machine learning afin d’analyser les données pour les possibilités d’investissement. « À Hong Kong, notre objectif principal se concentre sur les marchés émergents d’Asie, mais nous travaillons dans le monde entier. »

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

 

Click here to create a profile on eFinancialCareers. Make yourself visible to recruiters hiring for top jobs in technology and finance. 

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
Les dernières offres d'emploi

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail