Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

« J’étais naïf. Je ne me suis pas rendu compte que j’allais perdre mon poste en banque »

Quand Andrew Osayemi a décroché son premier job en banque après des études d’économie à l’Université de Warwick, au Royaume-Uni, il était assez enthousiaste. « Après des débuts plutôt modestes, j’ai réussi à acheter un appartement en l’espace de 18 mois, » raconte celui qui travaillait chez RBS pendant la crise financière, en trading sur le marché des changes à terme. « J’ai adoré travailler comme trader, surtout chez RBS à New York, où pendant la crise financière de 2007 à 2009, il y avait une véritable bataille quasi-quotidienne pour maintenir la solvabilité de la banque ; on avait l’impression de trader à l’instinct. »

Mais quand RBS s’est trouvée en faillite à la suite de la crise et a été sauvée par le gouvernement britannique, Andrew Osayemi a brutalement perdu son poste après cinq ans de trading. « Je n’ai rien vu venir, » dit-il. « C’était plutôt naïf de ma part. »

Andrew Osayemi était parti aux US avec RBS, qui avait alors une immense salle des marchés à Stamford, dans le Connecticut. Mais sans soutien au niveau local et avec une petite amie – aujourd’hui son épouse – à Londres, il ne se sentait pas à sa place et avait demandé à rentrer. La banque avait accepté, pour le licencier quelques mois plus tard. « On m’a fait venir dans une pièce au 7è étage et on m’a dit que j’avais un quart d’heure pour dire au revoir. Le départ a été brusque et spectaculaire, » se souvient-il.

Ce fut aussi un réveil brutal pour ce banquier de première génération qui avait cru au discours de la banque sur l’attention qu’elle portait à ses employés. « La principale leçon que j’en ai tirée, c’est de toujours rester sur le qui-vive, en dépit de ce que peut dire votre manager, » confie Andrew Osayemi. « Les banques ont toutes de bonnes intentions mais elles doivent aussi faire face à des réalités économiques. Au bout du compte, c’est une décision financière, et les jeunes diplômés semblent plus au fait des fluctuations de nos jours. »

L’autre (possible) erreur d’Andrew Osayemi a été de ne pas essayer de revenir le plus rapidement possible sur le marché. À 27 ans et avec cinq ans d’expérience en trading, on lui disait qu’il avait un an devant lui pour revenir. Au lieu de s’activer à son retour, il a décidé de passer six mois à tester autre chose. Après avoir monté une société de production télévisuelle et coproduit une sitcom, il s’est résolu à ne plus revenir au trading. « J’ai juste adoré faire quelque chose de différent, » explique-t-il.

Après quelque temps passé comme recruteur de jeunes diplômés chez Morgan Stanley et Citi, Andrew Osayemi travaille aujourd’hui pour la société de simulation de trading AmplifyME. Il a aussi écrit un livre sur la façon de changer de carrière sans avoir à supporter le poids financier d’un Master ou d’un MBA. Son alternative : il est possible de rejoindre un nouveau secteur grâce un réseautage judicieux et en commençant dans une petite structure déterminée à vous donner votre chance. Si vous changez de carrière, oubliez les candidatures sans fin : « En l’état, votre CV ne correspondra pas. Il vous faut trouver quelqu’un qui vous serve en quelque sorte de caution et qui vous recommande, » prévient-il.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail