Comment comparer les titres d’une banque à l’autre

eFC logo
Comment comparer les titres d’une banque à l’autre

A l’heure (ou pas) des bonus pour les professionnels de la finance, voici venue la période de l’année où les perdants font face à un choix : s’accrocher, dans l’espoir d’une future promotion, ou aller voir ailleurs pour monter en grade chez un concurrent.

Sans aucun doute, les banques ont la part belle dès lors qu’on parle promotion – elles font souvent référence à leurs juniors pétris de talent et tentent de ‘faire éclore’ les leurs plutôt que d’attirer de nouvelles recrues très chères. Ceci étant, les banques comme Citi voient aussi le recrutement de banquiers M&A capables de faire la pluie et le beau temps comme un incontournable pour gagner des parts de marché et compliquer la vie des JPMorgan et autres Goldman Sachs.

Il n’en reste pas moins que gravir les échelons en interne peut être intéressant : 10 des 15 managing directors promus chez Lazard en 2020 y sont entrés au grade d’analyst ou associate. La durée nécessaire pour parvenir au sommet varie en fonction des banques, mais il faut compter en moyenne une bonne quinzaine d’année pour franchir les étapes qui séparent l’analyst du managing director.

Si la durée du parcours pour atteindre le haut de la hiérarchie d’une banque peut être variable, c’est en partie à cause des différences de structure au sein et entre les banques européennes et américaines. Les titres accompagnant les postes peuvent manquer de clarté et différer largement d’une banque à l’autre. Voici un petit guide pour vous accompagner.

Dans la plupart des banques européennes : d’abord analyst, puis associate, AVP, VP, director et MD

Parmi les banques européennes, Deutsche Bank et Barclays ont la même structure. Toutes deux fonctionnent avec les grades d’analyst, associate, assistant vice president, vice president, director et managing director. Deutsche Bank annoncera ses promotions le mois prochain.

Toutes les autres banques ont leurs propres titres. HSBC se différencie avec les échelons d’analyst, associate, associate director, director et managing director, chacun étant défini comme ‘global career band’ - une étape dans la carrière - ou GCB ; aussi déroutant que cela puisse paraître, le premier niveau, pour un analyst, est celui de GCB6.

Chez UBS, la carrière évolue d’analyst à associate director, puis executive director, managing director, group managing director (GMD) et global executive board member. Pour ajouter un peu plus à la confusion, l’ancien directeur de la banque d’investissement d’UBS, Andrea Orcel, a institué une ligne supplémentaire – vice chairman, au même niveau de séniorité que les managing directors et GMD. Mais cela ne constitue pas un niveau de l’organisation en tant que tel et correspond plus à une anticipation, pour le cas où un banquier très senior viendrait à vouloir être dégagé du jour au lendemain de la direction au quotidien. Le dernier banquier élevé au rang de vice chairman en EMEA était Vinod Vasan. Les autres banques ont des structures similaires.

En Europe, BNP Paribas n’a toujours pas adopté de titres formels, tout en s’alignant sur une structure plus proche de celle des banques américaines depuis qu’elle a étoffé sa banque de financement et d’investissement. Cela n’empêche pas certains banquiers de BNP Paris de se prévaloir du titre de managing director, même si celui très obscur de « banquier senior » est souvent le plus respecté. SocGen aussi a ces fameux « banquiers seniors ». Le titre aurait été créé pour flatter l’égo des CEO d’entités spécifiques qui ne peuvent pas toujours accéder au titre de CEO du groupe. Les banquiers seniors restent des figures majeures au sein des banques françaises.

Chez BNP Paribas aux Etats-Unis pourtant, les titres sont bien réels. – La banque y a des analysts, associates, directors et managing directors. « Aux US, ils ont introduit ces titres il y a quelques années pour donner une motivation aux gens, » indique un ancien banquier de BNPP.

Dans les banques américaines : analyst, associate, VP, ED, MD (peut-être)

Les banques américaines sont quelque peu différentes. JPMorgan présente une structure déclinée en analyst, associate, vice president, executive director et managing director - assez similaire à celle de Morgan Stanley. JPMorgan a également créé un cadre pour des vice chairs – qui comprend ses banquiers les plus seniors traitant directement avec les clients. Là aussi, on peut trouver déroutante la possible superposition des rôles d’executive director et vice president (le terme ED est souvent utilisé pour décrire les VP en Europe).

Les analysts de Citi sont ceux qui ont le plus d’échelons à gravir pour parvenir au grade de managing director : ils passent en effet d’associate à vice-president, pour devenir ensuite senior vice president, director et enfin managing director.

L’activité global banking and markets de Bank of America offre une évolution plus rapide : analyst, associate, puis vice president, director et managing director.

La spécificité Goldman Sachs

Goldman Sachs est l’exception parmi les banques américaines avec une classe d’élite : partner managing director (PMD). Elle a toujours des associates, mais le programme associate ayant été tronqué, les analysts évoluent très rapidement vers l’échelon VP.

A partir de là, c’est un long cheminement pour gravir les échelons jusqu’à devenir managing director, avant d’accéder au grade mythique de PMD, ou plus simplement partner.

« En général, quand vous êtes promu MD, on vous dit : ‘Bravo, mais tout ce que vous avez fait par arriver jusqu’ici n’a maintenant plus de raison d’être.’ », raconte un ancien banquier. Les MD de Goldman Sachs pressentis pour devenir partner sont envoyés à Pine Street, un programme de préparation interne à New York, où ils acquièrent les compétences qui les aideront dans leur quête des sommets. S’il ne s’adresse pas à tout un chacun, on note que le nombre des participants s’est réduit depuis l’arrivée de David Solomon au poste de CEO.

Crédit photo : William Warby  sur Unsplash 

Have a confidential story, tip, or comment you'd like to share? Contact:  sbutcher@efinancialcareers.com  in the first instance. Whatsapp / Signal / Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will - unless it's offensive or libelous (in which case it won't.)

 

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...