Les postes en hedge funds ont tous les avantages du private equity et très peu des inconvénients

eFC logo
Les postes en hedge funds ont tous les avantages du private equity et très peu des inconvénients

Si vous êtes analyst en banque d’investissement et si vous paniquez à l’idée d’être passé à côté de quelque chose en apprenant que les fonds de private equity se sont lancés dans les entretiens en pleine nuit et que vous n’y avez pas été convié, tenez bon. Tout va bien. Après tout, rien ne dit que vous voulez travailler en private equity.

Tel est le message que fait passer Brett Caughran, ancien analyst en banque, professionnel du private equity et gestionnaire de portefeuille en hedge fund, via sa société Fundamental Edge. Son CV atteste de son passage chez de multiples acteurs, de DE Shaw à Citadel, Schonfeld et Two Sigma, y compris une période dans un fonds de private equity axé sur la santé qu’il avait lui-même monté. Selon lui, les analysts en banque se précipitent en private equity à cause de la pression de leurs pairs et de l’appât du gain au vu des rémunérations élevées.

C’est une erreur, dit-il. Le private equity ne fera pas votre bonheur.

Mais les hedge funds, si !

« Dans ma carrière, j’ai dû croiser une trentaine de personnes qui sont passées du private equity aux hedge funds, et deux qui ont fait le chemin inverse, » raconte Brett Caughran. « Les gens trouvent les hedge funds bien plus stimulants d’un point de vue intellectuel, et bien meilleurs en termes d’environnement de travail et de rémunération. »

Si les postes en private equity consistent en grande partie en modélisation et bureaucratie, sans oublier les éventuelles futilités dans le process de deal, les postes en hedge funds sont créatifs et dynamiques, ajoute-t-il. « J’ai employé beaucoup de gens passés du private equity à des hedge funds, et ils font souvent remarquer que les postes en hedge funds ont tout de ce qui fait l’intérêt du private equity, sans les côtés rébarbatifs, » confie-t-il. « Dans un hedge fund, on peut fait 100 investissements par an, en fonction de la stratégie d’investissement. En private equity, on peut passer six mois sur un process de deal pour un objectif sur lequel un concurrent sur deux travaille aussi ; tout ça pour repartir à zéro si on ne gagne pas… »

La partie la plus intéressante du job, celle liée à la créativité, qui consiste à développer une thèse d’investissement et à construire un modèle afin de déterminer une valorisation, ne se présente que quelques fois par an en private equity, poursuit Brett Caughran. Le reste du temps est consacré aux discussions avec les prêteurs ou les entreprises bénéficiaires, ou encore à gérer la bureaucratie inhérente au deal. Mais pour un analyst en hedge fund, ce sont les premiers éléments qui sont intéressants, et ce sont eux qui incarnent le job.

Considérant que l’essence même de Fundamental Edge est de faire sortir les gens des programmes d’analysts en place dans les banques pour les diriger vers les hedge funds, il faut sans doute s’attendre à ce Brett Caughran tresse une couronne de lauriers aux hedge funds. Pourtant, il reconnaît certains ratés. – La sécurité de l’emploi est plus aléatoire en hedge funds qu’en private equity, admet-il, mais c’est surtout lié à la durée plus longue des investissements. « Si vous déployez du capital et qu’il faut cinq ans pour savoir si c’était un bon plan ou pas, la société sera moins encline à vous licencier pendant ce laps de temps. En revanche, si votre investissement tourne mal en l’espace de quelques mois, la réaction est beaucoup plus rapide. »

L’avantage des réactions rapides, c’est que si vous êtes un analyst talentueux en hedge fund, à l’origine de plusieurs bonnes idées d’investissement, vous vous épanouirez dans votre poste, mais vous serez aussi exceptionnellement bien payé. Le processus de réaction indique que les hedge funds marchent à la méritocratie, explique Brett Caughran. Ils sont en quête de vérité, et ce peut être libérateur. « Il y a peu de politique, et les réunions se montent très vite. Les hedge funds sont là pour trouver la bonne réponse. »

Les hedge funds impactent aussi beaucoup moins votre temps personnel. Alors que les établissements de PE vous feront travailler presqu’autant que les banques, les hedge funds vous laisseront du temps pour vous. « Beaucoup de mes pairs sont partis en PE et ils travaillaient jusqu’après minuit, » raconte Brett Caughran. « Je suis resté longtemps en hedge fund, et je n’ai jamais travaillé au-delà de 22 h 30. »

Brett Caughran a organisé le 13 septembre un événement Zoom pour les candidats intéressés par les carrières en buy-side.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Close