Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Le CEO de Lazard confirme licencier pour embaucher de nouvelles recrues

Peter Orszag, 54 ans, sera le prochain CEO de Lazard. Si la nouvelle est relativement récente, il ne fait aucun doute que le nouveau CEO, par ailleurs ancien responsable de l’activité de conseil (M&A) de Lazard, n’est pas étranger à la décision prise le mois dernier de licencier 340 personnes, soit 10% des effectifs. Et Peter Orszag donne déjà sa propre version des raisons qui ont conduit à ces suppressions de postes.

« Avec les nouvelles composantes en place pour une ambition accrue dans l’activité de conseil, nous sommes maintenant en position d’intégrer des talents seniors supplémentaires, » déclarait la semaine dernière le futur CEO, avant d’ajouter qu’il porterait aussi un « regard neuf » sur l’entreprise dans son ensemble.

En conséquence, Lazard sous l’ère Orszag entend se remettre à niveau, en d’autres termes remercier certains des effectifs en place pour en faire entrer de nouveaux. Le CEO sortant Ken Jacobs avait sous-entendu une démarche similaire à l’annonce des licenciements, précisant que supprimer des postes en début de cycle permettait d’embaucher de nouveaux « talents seniors, productifs » à faible coût.

Mais d’où viendront donc ces nouveaux talents ? Morgan Stanley a récemment rendu leur liberté à plusieurs personnes ; l’activité US de Barclays fait face à une vague de départs. Le Financial Times laisse entendre que Lazard aurait bien besoin de nouveaux banquiers : le prix des actions de sa rivale Evercore a presque triplé en 12 ans, alors que celui des actions de Lazard stagnait.

Petr Orszag doit pouvoir attirer de nouveaux talents au-delà du seul Ray McGuire, ex-banquier de Citi et candidat malheureux à la dernière primaire démocrate pour la mairie de New York, arrivé en avril. On peut toutefois se demander si le nouveau CEO pourra se permettre un remaniement à grande échelle : lorsque Ken Jacobs a annoncé les licenciements, ceux-ci devaient toucher des personnels non productifs, autrement dit les groupes de support et opérations, plutôt que des MDs pesant bien plus sur les budgets. Dix personnes seulement quitteront Lazard à Londres, même s’il semble y avoir parmi elles au moins un MD concerné par la productivité.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail