Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Bonus en banque : la saison la plus difficile depuis 2008

Comment s’annonce cette année la saison des bonus en banque d’investissement ? Pas bien. « Ce sera brutal – pire que ce que j’ai vu depuis 2008-2009, » a confié à Financial News un banquier senior d’une banque américaine qui a engagé trois vagues de licenciements cette année (Goldman Sachs ?). Avant de conclure sèchement : « Votre poste, c’est votre bonus ».

Prédire le montant des bonus est une activité en vogue au quatrième trimestre, mais l’anticipation devient de plus en plus inutile. On se rapproche aujourd’hui des annonces de bonus et on est en plein dans la gestion des attentes. C’est la période de l’année où on vous annonce que votre bonus risque d’être mauvais, et où – si vous suivez les conseils de Matthias Schwarz, l’ancien responsable credit trading de Bank of America, vous devriez être très clair : si vous n’êtes pas payé correctement pour les services que vous rendez, vous seriez susceptible de les proposer ailleurs.

Le banquier senior qui s’est entretenu avec Financial News faisait référence aux bonus en M&A, et ECM et DCM, où le cabinet Johnson Associates pense que les enveloppes de bonus seront en baisse, respectivement de 25% et 10% par rapport à l’an dernier. En trading fixed income, les choses se présentent mieux – en particulier pour les traders crédit. Sauf si l’enveloppe de bonus déjà sans intérêt du fixed income est détournée pour contribuer à satisfaire les banquiers essentiels à la banque d’investissement.

La querelle autour des bonus promet cette année d’être particulièrement intense chez Goldman Sachs, où le CFO Denis Coleman a déclaré que les bons éléments devaient être payés parce que tout le monde est encore prêt à les recruter. Les dépenses de rémunération sont en hausse chez Goldman malgré un effectif en baisse. Les banquiers DCM de Goldman, dont les revenus sont en hausse de 35% cette année, exigeront sans doute les bonus les plus généreux, mais les autres ne manqueront pas de défendre leurs intérêts. L’an dernier, Goldman n’avait prévu qu’une petite provision pour les bonus de ses traders, jusqu’à ce que le responsable de cette division fasse part de ses objections et que l’allocation soit rectifiée.

Pour Matthias Schwarz, c’est à la fin de l’été qu’il aurait fallu commencer à négocier votre bonus 2023. Mais il n’est pas trop tard. Si on vous dit que votre bonus sera sans doute en baisse, il conseille de présenter quelques faits avérés relatifs à « votre performance, votre valeur, la difficulté à vous remplacer, et à votre rémunération par rapport à vos homologues . » À vous d’expliquer clairement que vous aimez travailler là, mais que vous pourriez partir si vous voulez – et que vous le ferez si vous êtes largement sous-payé. Quoi que… si tout le monde est sous-payé cette année, cette stratégie pourrait s’avérer bien moins efficace qu’à l’habitude.

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes de premier plan en technologie et finance.

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail